banner


accès intranet


retour intranet




Juliette DEMAY

2005

Informations personnelles

Diplômé de Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles
CV docIconTélécharger
Courriel Juliette.DEMAY@cma.ensmp.fr

Mission OSE

Organisation/Entreprise

TOTAL

Lieu de la mission

PARIS LA DEFENSE

Mission

Eolien offshore : Etude d'intégration paysagère

Résumé de la mission

Le retour d'expérience de l'éolien onshore met en exergue les difficultés liées à l'obtention d'un permis de construire purgé de tout recours. En effet, selon une enquête menée par la DGEMP (Direction Générale de l'Energie et des Matières Premières), les délais d'instruction par les services de l'Etat s'allongent pour atteindre une moyenne de 9 mois, les recours se multiplient et le ratio des permis refusés sur les permis accordés avoisine les 30%. Le constat est éloquent: le volet paysager soulève de nombreuses réticences de la part des populations concernées; dès lors, il mérite que les développeurs de projet y portent une attention particulière. Total, fort de son expérience en activités offshore, a porté son choix sur le développement de projets éoliens en mer. Depuis quelques années, le groupe investit dans l'étude de différents projets et, bien que les phases d'avant-projets soient avancées, les décisions finales d'investissement ne pourront être entérinées qu'à l'obtention définitive du permis de construire. Ainsi, il apparaît stratégique pour le groupe de se prémunir contre les oppositions à la délivrance du permis de construire, et de développer en particulier une méthodologie robuste pour l'étude du volet paysager. Ce travail m'a été confié ; faute de directives des administrations françaises, j'ai décidé de m'inspirer des modèles anglais pour construire ma propre approche structurée. La méthodologie proposée consiste dans un premier temps à établir l'état initial du site sélectionné en caractérisant et en évaluant la sensibilité des récepteurs c'est-à-dire du paysage et des observateurs potentiels. Puis, après avoir décrit le projet dans son ensemble ainsi que les alternatives envisageables, elle consiste à identifier et à évaluer l'importance des effets paysagers et visuels. Enfin, compte tenu de l'ampleur des effets et de la sensibilité des récepteurs, il convient de déterminer si les impacts sont significatifs et d'en dégager, si besoin, des mesures afin d'éviter, de réduire ou de supprimer des effets redoutés. Mots-clés : éolien, offshore, impact, paysage, méthodologie.